Compte rendu réunion du 31 mai 2018 sur les attendus de la fonction d’agent de direction.

Date : Jeudi 07 juin 2018 @ 10:23:02 :: Sujet : L'actualité du SNADEOS

Cette séance de présentation de la synthèse des travaux (document consultable ICI) s’est tenue le 31 mai matin à l'UCANSS, en présence des syndicats d’ADD ; elle a été menée par Mme Bellarizi et Mr Palach, président de la Commission de la liste d’aptitude.



S’en dégage un large consensus, parfois plus explicite du côté syndical, comme pour observer que le modèle jacobin qui s’est renforcé ces dernières décennies (pour homogénéiser le service rendu et respecter les contraintes budgétaires) va à l’encontre du courant de décentralisation et responsabilisation observable dans la société française, et se trouve désormais probablement dans une impasse (surveillance tatillonne par les caisses nationales, interdiction des initiatives, sclérose du reporting, uniformisation méthodologique tous azimuts,etc…).

Le constat est unanime cependant sur la nécessite de préserver une autonomie minimale pour le maintien de la motivation personnelle via l’intérêt au travail ! Cette motivation passe aussi par le pilotage de projets et la possibilité de sortir de la routine ou prendre du recul. Des évidences en un sens, mais autant les inscrire dans le marbre.

Aucune objection ni regret non plus pour reconnaître que désormais la légitimité ne peut plus venir du statut (cadre ou agent de direction) mais a sa source dans l’exemplarité (cf en corollaire le critère d’avoir de l’ascendant qui est désormais perçu comme surévalué).

Autre consensus : que l’attention pour les hauts potentiels ne fasse pas oublier les autres ADD ! D’autant que cette notion de hauts potentiels demeure très subjective.

Dans cette veine-pour ne pas dire le règne-de la complexification/segmentation, il faut remarquer que la complexité se discrédite intrinsèquement quand elle devient le soutien de l’inéquité.

Deux exemples ; il est soi-disant compliqué d’être engagé syndicalement et impliqué dans ses fonctions d’ADD, du coup beaucoup de sommets de hiérarchie voient ça comme une incompatibilité, et au final imposent de choisir entre syndicalisme et carrière !

Dans nos contrats pluriannuels de gestion, les critères de réussite sont multiples et bien peu hiérarchisés ; au final il est bien difficile de repérer l’efficience et de lui donner la valeur primordiale qu’elle devrait avoir ;la conséquence directe est la perpétuation d’écarts de coûts véritablement inavouables pour un service public en situation de monopole. On pourra toujours se rassurer en notant qu’il y a pire ailleurs (ex. les hôpitaux)…

La fin des travaux sur les attendus de la fonction ADD est reportée à l’automne, avec bien entendu une liaison avec le Baromètre Social Institutionnel spécifique ADD.








Cet article provient de Le site du SNADEOS-CFTC

L'URL pour cet article est : http://www.cftc-snadeos.fr//article.php?sid=519